Le budget de santé en Belgique

Outre les frais d’inscription, l’étudiant doit prendre en considération Le budget de santé en Belgique.

En Belgique le système de sécurité sociale est basé sur la solidarité. Tout le monde cotise pour tout le monde, employeurs, travailleurs, Etat… L’ONSS (Office National de Sécurité Social) récolte l’argent pour le redistribuer sous forme d’indemnités ou d’allocations.

Le budget de santé en Belgique

La sécurité sociale est ce qu’on appelle une assurance sociale. Tout le monde en profite, et les cotisations versées sont proportionnelles aux revenus, non aux risques.

L’INAMI, l’assurance maladie-invalidité, répartit les fonds reçus entre différents organismes, dont font partie les mutualités. Celles-ci ont plusieurs missions :

  • Rembourser les soins de santé et allouer des indemnités en cas d’incapacité de travail ou d’invalidité
  • Proposer une assurance complémentaire et des assurances facultatives
  • Suivre et défendre les membres de la mutualité (négocier les tarifs, assurer la défense en cas de litige…)
  • Développer l’information sur la santé
  • Favoriser l’engagement social

Dans chaque mutuelle, un conseiller est à votre disposition pour vous écouter, vous conseiller, vous informer, vous proposer les services les plus adaptés à vos besoins…

La mutualité est une assurance obligatoire (AO). Si vous travaillez, vous devez impérativement vous inscrire dans une mutualité et cotiser à l’ONSS pour pouvoir être remboursé des soins de santé, ou toucher des indemnités en cas de pépin.

Les mutualités proposent également des assurances complémentaires (AC). Celles-ci entrent en jeu dans les situations où l’assurance obligatoire n’intervient pas, et offrent de nombreux services, différents selon les mutualités.

Vous devez souscrire à une mutualité si :

  • Que vous interrompez ou finissez vos études et trouvez du travail.
  • Vous interrompez ou finissez vos études et recherchez du travail. Dans ce cas vous devez vous inscrire comme demandeur d’emploi.
  • Que vous avez 25 ans, que vous soyez étudiant, salarié, ou en stage d’attente. Vous devez alors vous inscrire auprès de votre mutualité comme titulaire.
  • Vous êtes apprenti. Ainsi, vous devez alors vous inscrire dès le 1er janvier de l’année de vos 19 ans.

Par ailleurs vous pouvez choisir la mutualité que vous souhaitez, pas forcément celle de vos parents !

Choisir sa mutualité – budget de santé en Belgique

Bien choisir sa mutuelle est important, surtout si vous souhaitez adhérer à une assurance complémentaire.

Si vous êtes étudiant, sachez que vous pouvez bénéficier de l’assurance complémentaire de vos parents, parfois jusqu’à 26 ans. Renseignez vous auprès de leur mutuelle !

Lorsque vous vous affiliez à une mutualité, vous recevez une carte SIS, nécessaire pour faciliter les remboursements de vos soins en cas de pépin. A avoir toujours sur vous !

Cette carte indique :

  • Votre statut (étudiant, actif, invalide…)
  • Le numéro de votre mutualité et votre numéro d’affiliation
  • Le niveau de remboursement des soins auxquels vous avez droit
  • Le régime dont vous dépendez et le type de droits dont vous bénéficiez (gros et/ou petits risques)
  • La durée de validité de vos droits au remboursement des soins de santé.

Ces données sont protégées, visibles uniquement grâce à un lecteur spécial, une carte professionnelle, et une autorisation d’accès. Vous devez avoir cette carte sur vous lorsque vous allez à la pharmacie ou à l’hôpital.

Le principe du tiers payant consiste à payer uniquement votre quote-part, ce qui n’est pas remboursé. Cela évite d’avancer la somme que prend en charge la mutualité. Celle-ci est versée directement auprès du prestataire de soins.

Le MAF (maximum à facturer) :

Dans certains cas, lorsque les frais médicaux sur une année dépassent un plafond déterminé, les tickets modérateurs excédant ce plafond sont entièrement remboursés.

Y ont droit :

  • Les couples domiciliant à la même adresse. Il s’agit alors du MAF revenus. Le plafond varie selon le revenu imposable du ménage.
  • Les personnes se trouvant dans une situation sociale difficile. C’est le MAF social, et le plafond de tickets modérateurs est de 450 euros par an.
  • Jeunes bénéficiant d’allocations familiales majorées : plafond de 450 euros annuels.
  • Les jeunes de moins de 19 ans : plafond de 650 euros par an.

Pour ces deux derniers cas il s’agit du MAF jeunes.

Source : Studyinbelgium.

vous pourriez aussi aimer

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite