Procédures d’admission et d’inscription aux Universités Belges

Les procédures d’admission et d’inscription pour les ressortissants d’un pays hors Union européenne.

Les conditions d’admission dépendent du niveau d’études et du domaine d’études choisi.

Procédures d’admission aux Universités Belges

  • Pour avoir accès au premier cycle d’études (bachelier) :

Vous devez être titulaire d’un diplôme de fin d’études secondaires reconnu équivalent au certificat d’enseignement secondaire supérieur délivré en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Les étudiants titulaires d’un diplôme d’études secondaires supérieures étranger doivent donc introduire une demande d’équivalence de leur diplôme ou certificat de fin d’études secondaires auprès du Service des Équivalences du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles afin de pouvoir accéder aux programmes d’études de bachelier.

Remarque importante : Dans certains domaines d’études, à l’instar des étudiants belges, l’étudiant étranger doit en outre réussir un examen d’admission (école des arts, sciences de l’ingénieur) ou un concours à l’issue d’une première année d’études (études de médecine et de dentisterie).

Pour connaître les modalités d’admission précises de l’établissement d’enseignement supérieur de votre choix, nous vous conseillons de contacter son service admission.

  • Pour accéder aux études de spécialisation de 1er cycle (bachelier de spécialisation)

Le bachelier de spécialisation complète un premier bachelier. Vous devez donc au préalable être porteur d’un diplôme d’enseignement supérieur de 1er cycle de 60 crédits au moins (bachelier).

Pour connaître les modalités d’admission précises de l’établissement d’enseignement supérieur de votre choix, nous vous conseillons de contacter son service admission.

  • Pour avoir accès au deuxième cycle d’études (master)

De manière générale, pour avoir accès au programme de master, vous devez être titulaire d’un diplôme de premier cycle (bachelier – 180 crédits) du même domaine d’étude que celui que vous voulez suivre.

Les titulaires d’un diplôme d’enseignement supérieur obtenu à l’étranger qui souhaitent poursuivre des études de deuxième cycle (master) en Fédération Wallonie-Bruxelles n’ont généralement pas besoin d’une décision d’équivalence de leur diplôme de la part du Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

L’inscription s’effectue en 5 étapes :

Procédures d’admission aux Universités Belges Attention ! Il existe des conditions d’admission spécifiques à chaque Master. Généralement, elles sont reprises sur la fiche de présentation du Master publiée sur le site web de l’institution.
Chaque établissement d’enseignement supérieur dispose d’un Service des admissions et des inscriptions. Nous vous conseillons vivement de prendre contact avec ce service afin d’obtenir une information précise sur les procédures à suivre.
  • Pour accéder aux études de spécialisation de 2ème cycle (master de spécialisation)

Vous devez être porteur d’un diplôme d’enseignement supérieur de deuxième cycle (master) de 120 crédits au moins.
Cas particulier :
Vous avez une expérience personnelle ou professionnelle ?
La Valorisation des Acquis de l’Expérience (VAE) : Si vous avez acquis une expérience d’au moins cinq ans dans un domaine particulier en milieu professionnel ou sur le plan personnel, celle-ci peut être valorisée par le Jury d’admission de l’établissement d’enseignement supérieur de votre choix selon une procédure d’évaluation spécifique et vous donner l’accès aux études de deuxième cycle. A terme, vous pourrez bénéficier d’un diplôme ou d’un certificat de formation continue reconnu !
  • Pour accéder aux études de 3ème cycle (doctorat)

L’accès aux études de troisième cycle (doctorat) est réservé aux étudiants porteurs d’un diplôme de deuxième cycle (master) de 120 crédits ECTS au moins ou d’un diplôme (étranger ou non) similaire et reconnu équivalent par le Jury d’admission.

Il est important de savoir qu’une thèse de doctorat se réalise sous la conduite d’un directeur de thèse (promoteur). Pour poser sa candidature, l’étudiant doit avoir un projet de thèse suffisamment défini et l’accord écrit d’un promoteur.

Source : Study in Belgium.

vous pourriez aussi aimer

Ce site Web utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. J'accepte Lire la suite